Je t’offrirai des perles

Perles de Tahiti Arthabilis

Les perles sont très présentes dans les créations Arthabilis. Qu’elles proviennent de Tahiti, d’Australie, des Philippines, de Chine ou du Japon. La richesse de couleur nous offre de belles occasions de créer. 

Perles fines ou de culture

Les campagnes de prospection de perles fines dates d’avant 1914. Les seules perles fines disponibles proviennent du marché de la revente.
Une perle est un merveilleux défaut de la nature : une impureté s’introduit à l’intérieur d’un mollusque, il se défend en produisant de la nacre.
Toutes les autres perles sont dites de culture, c’est-à-dire que leur production est contrôlée par l’homme.
La perle reçoit un noyau, une amorce constituée d’un coquillage toléré par le mollusque.
Il s’agit d’une opération presque chirurgicale.
Le premier à réussir cette opération fut Mikimoto, au Japon.
Depuis la Chine parvient à produire des perles d’excellente qualité.

La perle blanche

Lorsqu’ elle provient de Chine, on parle de perle d’eau douce grâce à ses nombreux lacs.
La Chine a inondé le marché avec ses perles au prix démocratique.
Le Japon et l’Australie produisent de magnifiques perles .
La perle Australienne vient de grands mollusques appelés Pinada Maxima, elle est plus grande et d’un blanc clair.

La perle Noire

La perle de Tahiti. Elle émerveille par ses magnifiques nuances: du gris clair ou foncé, du vert « ailes de mouches »teintes aubergine, bleutées.
Tahiti regorge de fermes perlières. Il a fallu contrôler les exportations pour qu’elle reste un produit de luxe.
Toutes les perles dont le diamètre ou la qualité ne sont pas estimés suffisants sont broyées.

La perle gold

La perle des Philippines. Elle est habillée d’un magnifique jaune doré.
Sa production étant limitée elle est actuellement l’une des plus onéreuses.

Le prix

Le prix d’une perle dépend de plusieurs critères :
  • Le diamètre : plus une perle est grande, plus élevé sera son prix.
  • La forme : les perles rondes sont plus chères que les perles baroques.
  • La qualité de la surface : plusieurs facteurs peuvent altérer la qualité de la surface d’une perle (la pollution, le plancton) on parle de petits piqués.
  • Le lustre : la quantité de couches de nacre sur le noyau détermine la brillance, le lustre de la perle.
  • La couleur. La couleur est déterminée par le mollusque porteur, et par le lieu de production, la ferme perlière.
C’est l’amalgame de tous ces critères qui déterminera le prix de la perle. D’autres paramètres entrent en compte : la provenance, l’offre et la demande.

Comment distinguer une vraie perle d’une imitation ?

Pour reconnaître une vraie perle faites légèrement glisser la perle sous la dent.
Si vous la sentez crisser, elle est véritable.
Les perles de Majorque sont des imitations en plastique recouvertes de peinture, celles-ci glissent sous la dent.
Retrouvez nos créations de perles dans la boutique.

Laisser un commentaire